01 84 80 82 38

 

 

 

Commençons par savoir qu’il est possible d’avoir un handicap et le permis de conduire. En effet, en fonction de votre handicap il vous est tout à fait possible de pouvoir prétendre à conduire. Néanmoins vous avez quelques règles et obligations à respecter, comme par exemple, renseignez vous, il faut une voiture adaptée à votre handicap. 

Le handicap et le permis de conduire :

Est-ce que je peux le passer ?

 

Pour les futurs candidats au permis de conduire ou bien qui ont des pathologies qui peuvent les handicaper. Vous devez savoir qu’il vous est possible de passer votre permis de conduire. 

Cependant, le permis de conduire ne pourra être délivré à toute personne ne pouvant pas contrôler et effectuer les manœuvres de la conduite. En effet vous devez respecter les règles de la sécurité routière. Afin de garantir votre sécurité et celle des autres. 

 

En fonction des pathologies, plusieurs aménagements seront nécessaires. Alors, nous allons voir ensemble quel handicap et le permis de conduire sont compatibles. 

 

Les 3 handicap et le permis de conduire

Dans un premier temps, il existe trois handicap qui peuvent perturber ou empêcher l’apprentissage de la conduite. 

 

  • La vue : 

Si la vision est touchée, malvoyant, trouble des couleurs, sensibilité à l’éblouissement, le passage à l’examen du permis de conduire peut être compromis.

Afin d’en être sûr, vous devez, avant de vous engager dans la formation, effectuer une visite de contrôle chez un ophtalmologue. En effet, seul ce médecin est en mesure de déterminer votre capacité ou non à conduire.  

Si le médecin vous délivre une attestation apte, vous pouvez la possibilité vous inscrire en auto-école. Bien entendu, vous avez une limite de conduite. Vous pouvez conduire de jour mais pas de nuit car la visibilité étant réduite, le risque est important. 

  • Le Physique : 

 Ensuite, différents handicap physiques peuvent vous empêcher d’effectuer un permis de conduire. Le handicap et le permis de conduire peut empêcher certaines manœuvres qui doivent être faites en toutes sécurité.

Pour ce faire il faut alors procéder à quelques aménagements sur votre véhicule. Mais, il faut tout de même demander un avis favorable à un médecin et prévoir les aménagements nécessaires pour le véhicule d’apprentissage.

De la même façon, en cas d’amputation d’une main il vous faut installer une boule pour le volant pour pouvoir effectuer vos manœuvres  plus facilement. Cet aménagement doit être fait pendant vos leçons de conduite, pendant l’examen et durant votre vie de conducteur. 

Si aucun aménagement n’est possible avec votre handicap, malheureusement vous serez dans l’incapacité de passer votre permis de conduire. 

  • L’ouïe :  

Par ailleurs, la plupart des handicaps liés à l’ouïe, vous permettent de pouvoir conduire. Vous pouvez donc avoir un handicap et le permis de conduire sauf cas contraire d’un professionnel de santé.

Lors du passage de l’examen, les épreuves sont prévues pour les candidats sourds ou malentendants. Les épreuves sont donc aménagées pour vous. 

 

Les 3 pathologies avec le handicap et le permis de conduire

  • les pathologies psychologiques ou psychiatriques : 

Certaines pathologies en lien avec les handicaps psychologiques ou psychiatriques sont incompatibles avec la conduite. 

Comme par exemple la dépendance aux médicaments, l’alcool ou bien un traitement médicamenteux lourd. Parce qu’ils peuvent affecter la prise d’information et de décision et peuvent entraîner de dangereux comportements. Voir même des accidents de la route avec d’autres usagers. 

Notons que, dans ces cas-là il faut en parler à votre médecin et avoir également une autorisation de conduire. 

Les 6 incompatibilités à la conduite: 

  • Une dépendance à l’alcool
  • Une somnolence excessive 
  • Une épilepsie grave 
  • Les troubles psychologiques sévères 
  • Toutes consommations et/ou dépendance à la drogue
  • Une consommation excessive de médicaments et:ou traitement lourds 

  • Les pathologies Cardiaques : 

Dans un second temps dans le handicap et le permis de conduire, on retrouve quelques maladies cardiaques.

Elles peuvent provoquer des malaises par exemple, dans ces cas une aptitude à la conduite doit être délivrée par un médecin obligatoirement. 

Les candidats concernés sont ceux ayant un défibrillateur ou un stimulateur cardiaque. Donc, renseignez vous bien auprès d’auto-école spécialisées ou auprès de votre médecin. 

  • Les pathologies du métabolisme : 

Aussi, ces pathologies concernent les personnes atteintes de diabète, d’hypoglycémie sévère ou lourde. Tout problème de santé provoquant des risques derrière un volant. 

Un baisse du taux de sucre en tant que diabétique peut être dangereux pour vous et pour les autres.

En conclusion, je viens de vous présenter les différents handicap ou pathologies en lien avec le handicap et permis de conduire. Vous pouvez bien entendu avoir la possibilité de passer votre permis de conduire tout en ayant un handicap. Mais vous devez obligatoirement vous renseigner sur les conditions et les moyens à mettre à votre disposition pour votre formation et votre vie de conducteur. Pour vous aider dans vos démarches, sachez qu’il existe un avis médical qui est à pré-remplir directement en ligne. En savoir plus 

 

Call Now Button