Les 12 fiches du permis poids lourds

Une interrogation qui compte énormément pour votre permis poids lourd. Prenez le temps de regarder ces fiches et de vous préparer au mieux à l’examen. 

 

 

Pour votre  permis poids lourd, il vous est demandé de répondre à quelques questions. ces questions portent sur de nombreux thèmes. Cette étape de votre examen est très importante car elle peut être éliminatoire.

 

Conduire en conditions difficiles et la nuit

Comportement en cas d'accident

Conduite et comportement de nuit :

Dans un premier temps, il faut réduire votre vitesse, augmenter les distances de sécurité, respecter la réglementation, allumez les feux adaptés à la situations. Par exemple, les feux de brouillards en cas de manque de visibilité.

En cas de conditions difficiles :

Alors, en cas de pluie, pas de freinage brusque, utiliser le frein moteur, les essuis glaces et le désembuage. 

S’il y a du vent, veiller aux écarts de trajectoire surtout à vide. 

En cas de neige ou verglas

Dans ce cas, il faut utiliser les équipements chaines, pneus neiges et à crampons conduite souple. 

Les accidents la nuit :

Ils sont souvent causés par la vitesse, le manque de visibilité, la fatigue, l’alcool, la mauvaise vue ou encore l’éblouissement.

Les précautions à prendre avant le départ :

Vous devez à tout prix vérifier les feux, l’état de la batterie, les accessoires de rechange. Par exemple, avoir toujours de petites ampoules de rechange en cas de besoin. 

Pendant le trajet :

Afin de ne pas être trop fatigué, il faut faire des pauses, adapter la vitesse aux conditions, ralentir dans les virages. 

Les gestes d’urgences.

 Lorsque vous arrivez sur les lieux d’un accident ou que vous êtes mis en cause, il faut :

  • Faire un pas loin de l’accident pour protéger alerte et secours
  • Intervenir si vous êtes le premier sur les lieux, sinon passez votre chemin pour ne pas créer un embouteillage
  • Se protéger et se signaler avec l’aide du gilet et du triangle
  • Éclairer l’accident de ligne 
  • Alerter , appeler le 112 ou servez vous d’un borne d’urgence en précisant le lieu, la gravité de l’accident , secourir c’est couvrir les blessés et leur parler dans un premier temps.

 

Gestes dangereux.

 Les gestes qu’il ne faut faire en arrivant sur les lieux d’un accident 

  • Ne jamais donner à boire à un blessé. Et ce même si le blessé réclame à boire. 
  • Si l’accident concerne un motard, ne pas enlever le casque d’un motard. Il ne faut surtout pas bouger ses cervicales. 
  •  Aucun déplacement de blessés. Sauf en cas d’incendie. Sinon, il ne faut pas déplacer le blessé car on ne connaît pas ses blessures. 

 

Conduite à tenir. 

S’il y a un accident matériel :

  • rester courtois  
  • dégager et protéger les lieux
  •  remplis le constat et prévenir l’entreprise 

La conduite en montagne ou en zone accidentée

Gestes et postures accidents de travail

  • Dangers : 

Les descentes provoquent un risque de vitesse et d’échauffement des freins. Les croisements serrés, les virages en montées qui peuvent engendrer une surchauffe moteur. Mais il faut également prendre en compte les risques météorologiques. 

 

  • Précautions.

 Pour éviter ces risques il faut :

  •  Adapter sa vitesse et le rapport de boite
  •  Utiliser frein moteur
  •  Prévoir les chaînes ou les pneus neiges 
  •  S’informer sur les routes et les écoles à proximité
  •  Essayer de passer par les tunnels
  •  Se renseigner sur la météo 

N’oubliez pas que la conduite en montagne fait de nombreux accidents chaque années. Le code de la route ainsi que toutes les précautions mises en place sont là pour votre sécurité. de plus en tant que détenteur du permis poids lourd vous êtes deux fois plus exposés aux accidents en montagne à cause du poids du véhicule.

  • Gestes et postures à adopter :

    • Monter et descendre face à la cabine et utiliser les trois points d’appuis
    • Utiliser la marche
    • Ne pas sauter de la cabine
    • Pour faire votre chargement et votre déchargement mettez votre dos droit et vos jambes fléchies
    • Adoptez une bonne position conduite 

    Importance des accidents : 

    • Les accidents sont définis par les trajets lors du travail sur la route, à l’arrêt en circulation ou encore au trajet maison-travail. 

    Dangers et risques :

    •  13x plus d’accidents du travail en arrêt qu’en circulation
    •  manutention chargement et bâchage entraîne risques hernies matières transportées brûlure et vapeur toxiques
    •  cabine trop haute, chute
    •  haillons élévateur chute
    •  cabine basculante écrasement ou membre coincé
    •  fermeture porte accès peut entraîner un coincement 

Chargement et surcharge

Le dépassement

  • Chargement : 

    Le responsabilité du conducteur ne pas dépasser poids autorisé équilibrer le chargement et organiser le chargement en fonction du l’itinéraire 

     

    • Les risques : 

    Le déséquilibre, l’endommagement de la voirie, la chute de marchandise. mais également le refus des assureurs à payer.

     

    • Surcharge : 

    interdite, ne pas dépasser le poids roulant et le poids total à charge, masse incrustée sur carte grise et dispositif d’attelage. 

     

    • Sanctions :

    ll faut savoir qu’une surcharge de + de 5% amène une amende de classe avec une immobilisation du véhicule. Et, dans certains cas, une peine en prison. 

Lorsque vous vous engagez en tant que poids lourd dans une manœuvre de dépassement, vous devez faire très attention. En effet, de nombreux facteurs sont à prendre en compte que ce soit avant ou après votre dépassement. 

Précautions avant : 

  •  respecter signalisation et règles (panneaux, marquages au sol, troisième vois)
  • s’assurer d’avoir assez d’espace libre pour accélérer
  • utiliser les avertisseurs sonores (si nécessaire) et lumineux 

Pendant et après le dépassement : 

  • Respect des distance latérales 
  • Utiliser le rétro 
  • Utiliser son clignotant 
  • Respecter les distances lors du rabattement qui doivent être supérieures à 50 m

Les dangers liés aux dépassements :

  • risque d’accrochage
  • mauvaise appréciation des distances
  •  déport dû au vent. Ce qui peut être très dangereux puisque vous risquez de percuter d’autres usagers de la route. Surtout les usagers vulnérables. 

Le comportement quand on est dépassé :

    •  maintenir son allure 
    •  ralentir et surveiller un report dû au vent 

Dynamique du véhicule

Alcool, stupéfiants et médicaments

  • Vitesse : 

    Il faut savoir qu’un véhicule en mouvement accumule de l’énergie cinétique, en cas de choc cette énergie tombe à 0, elle est consommée en déformation mécanique. L’énergie cinétique augmente avec la masse du véhicule et le carré de la vitesse cela à un impact direct sur la gravité des sinistres. De plus, chaque année, 70 chauffeurs de poids lourds meurent dans des accidents mortels. Aussi, 500 personnes conducteurs, cyclistes piétons sont impliquées dans des accidents de la route avec des poids lourds.

     

    Centre de gravité : 

     Le centre de gravité est déterminé par construction, il doit se situer le plus bas possible, il varie en fonction du chargement, en se déplaçant il entraîne des risques d’accidents. 

     

    La force centrifuge : 

    Alors, il s’agit de la force centrifuge qui élargit la trajectoire du véhicule vers l’extérieur de la courbe d’un virage. Aussi, elle varie avec le carré de la vitesse, la masse du véhicule et le rayon de la courbe.

     

    Adaptation de la conduite : 

    Dans un premier temps, le mieux pour adapter sa conduite consiste à : 

    • réduire et adapter la vitesse en fonction du chargement du poids lourd, de la route et des circonstances rencontrée
    • Avoir une conduite souple
    •  connaître les limitations de vitesse spécifiques au poids lourd
    •  savoir charger le poids et le répartir dans son poids lourd

Comme pour tous les usagers de la route, nous vous rappelons que l’alcool et la drogue sont strictement interdits. Mais surtout ils sont responsables de la plupart des accidents sur la route. 

Alcool : 

Pour commencer, la limite c’est 0,5 g d’alcool par litre de sang soit 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré. 1 verre contient de 0,20 à 0,25 g en moyenne. A noter, toutes les personnes ne sont pas égales devant un verre d’alcool. Cela dépend de la corpulence et de l’état physique. Le taux maximum est atteint 30 min après avoir été à jeun et 1 heure avec un repas. Le taux d’alcool dans le sang baisse de 0,10 à 0,15 g par heure. Il n’existe aucune astuce pour éliminer plus rapidement.

Effets et sanctions : 

Dans un second temps, l’alcool agit sur le cerveau et le système nerveux. Donc il entraîne, un champ visuel réduit, vision trouble, une inattention, un sommeil soudain et une diminution des réflexes.

A noter, pour un taux compris entre 0,5 et 0,8 g vous risquez une contravention 6 points et 135€ D’AMENDE. Si, le taux supérieur ou égal à 0,8 g, il s’agit d’un délit qui entraîne 6 points et jusqu’à 4500€ d’amende immobilisation du véhicule, suspension du permis de conduire et un risque de prison.

Stupéfiants :

 ici nous ciblons des produits qui peuvent altérer : 

  • Votre capacité de contrôle de trajectoire.
  • Le temps de réaction. En effet, à cause des drogues comme l’alcool, il est fortement allongé.
  • Un déficit de l’attention et de vigilance.
  •  Fausse sensation de sécurité. Et oui ! vous vous sentez plus forts et plus malins ! 

Il faut savoir que la drogue au volant constitue un délit. Ce qui entraîne un retrait de 6 points sur votre permis de conduire. Mais également, vous risquez une amende de 4500€ et l’immobilisation du véhicule voire même la suspension du permis de conduire. De plus, en cas de récidive ou accident grave ayant des dommages sur autrui vous risquez une peine de prison. 

Médicaments : 

Tout comme la drogue et l’alcool, les effets indésirables des médicaments sont nombreux. 

  • Somnolence 
  • Perte de conscience 
  • Perte d’attention et de réflexes. 

De plus je vous rappelle qu’il est fortement interdit de mélanger l’alcool et les médicaments ! 

 

  •  

Eco-conduite et conduite citoyenne

Porte à faux et angles morts

L’ Eco-conduite : 

D’abord, cette étape consiste à apprendre l’utilisation efficace de l’énergie pour lutter contre la pollution. En d’autres termes, l’utilisation des rappoorts a bas régimes pour les boîtes manuelles ou l’utilisation du mode économique pour les boîtes auto.

Les meilleures méthodes pour pratiquer l’éco-conduite sont les suivantes : 

  • Utiliser le compte tour et connaître sa motorisation pour un régime optimal

  • Réguler sa vitesse

  • Anticiper le trafic

  • Conduire avec souplesse

  • Entretenir régulièrement son véhicule.

A retenir :  Lors des départs à froid, on roule doucement et on ne laisse pas chauffer le moteur à l’arrêt.

 

L’éco conduite est devenue de plus en plus répandue et demandée dans les grandes villes. En effet, de nombreux systèmes existent que ce soit pour les poids lourd ou les voiture pour protéger l’environnement.

Permis ces mesures, on retrouve :

– Les vignettes crit’air. Elles vous autorisent ou non à pouvoir circulerais certaines villes. Elles sont obligatoires.

– Les journées anti-pollution mises en place dans les grandes agglomérations.

Une conduite citoyenne :

Cette partie consiste à conduire de façon à penser aux passants, aux autres usagers de la route mais également aux riverains.

Les précautions pour éviter le bruit :

    • Avoir le silencieux en bon état

    • Eviter les accélérations intempestives en ville

    • Arrêter le moteur dès que possible

    • Stationner les groupes frigorifiques à l’écart.

    • Evitez de klaxonner

 

La conduite citoyenne est très importante pour pouvoir partager la route en toute sécurité avec tous les usagers de la route. ces dernières années nous avons vu exploser le nombre d’usagers de la route. En effet, on retrouve de plus en plus de cyclistes, les trottinettes et bien d’autres encore.

Alors, adopter une conduite citoyenne permet de se respecter les uns et les autres et d’adopter une bonne conduite en toute sécurité.

 

 

Les portes à faux 

  • Connaissance du véhicule : 

En tant que conducteur de poids lourds vous êtes dans l’obligation de connaître la distance entre l’axe d’un essieu et l’extrémité du véhicule en question (porte à faux), connaître les caractéristiques du véhicule, savoir où sont vos angles morts et anticiper.

  • Situations particulières :

D’abord, ce qui concerne un situation particulière est tout ce qui peut engendrer des dangers et demander plus de vigilance. Alors, on retrouve, le virage accentué, les changements de direction et les manœuvres. 

  • Dangers :

Les dangers auxquels nous sommes exposés sont des risques de renversement piétons, deux roues ou encore des accrochages de véhicules.

  • Précautions  : 

Pour éviter tout danger il faut : 

  • Surveiller le balayage
  • Porter son regard vers l’arrière
  • Utiliser les rétroviseurs
  • Tenir compte des placements et des trajectoires 

Les angles morts 

  • Spécificités des angles morts :

Les angles morts présentent leurs propres spécificités et dangers mais surtout : Une non visibilité à l’arrière et sur les côtés, angles dangereux qui entraînent de nombreux accidents avec les usagers de la route. Surtout avec les plus vulnérables comme les cyclistes. 

  • Angle mort situation particulière :

Il faut savoir que lors de certaines manœuvres les angles morts sont extrêmement importants et réclament toute votre attention et vigilance. Ainsi, les dépassements, les rabattements ou encore le changement de direction ou les manœuvres sont des situations particulières qui réclament votre attention. 

  • Angle mort danger : 

Les risques sont  la collision à l’arrière, il faut faire attention aux dépassements et aux angles morts changeants. 

Les précautions des angles morts : Sachez qu’il existe de nombreuses aides à la conduite. Par exemple, descendre du véhicule en manœuvre, se faire guider, utiliser les rétroviseurs (aides à la conduite, caméras de recul…).

 

Les comportement en tunnels et aux passages à niveau

Systèmes de sécurité et d'aides à la conduite

Les tunnels 

Il faut savoir que quand vous conduisez dans les tunnels, que ce soit avant, pendant ou après, vous devez à tout prix prendre les bonnes précautions pour éviter tous risques de dangers et donc d’accidents. 

Pour commencer, avant de franchir il faut vérifier 

  • L’ouverture du tunnel 
  • Votre plein de carburant 
  • Allumer les feux
  • Vérifier les restrictions de passage 
  • Respecter la barrière d’accès 

Pendant : 

  • Ne pas fumer
  • Enlever ses lunettes de soleil
  • Suivre les consignes sur place et à la radio
  • Respecter les limitations de vitesse et les distances de sécurité qui peuvent être signalées par des balises bleues.
  •  En cas d’arrêt on maintient la distance de sécurité et on ne fait pas demi tour. On s’informe et on suit les consignes grâce aux panneaux et à la radio. 

Conduire en sécurité : 

En cas d’arrêt, d’urgence et d’incendie : 

  •  Utiliser les emplacements prévus ou près du trottoir
  •  Allumer ses feux de détresse
  • Couper le moteur
  • On avertit avec les niches SOS. 

En Cas de feu on s’arrête immédiatement, on coupe le moteur, on allume les feux de détresse , on laisse les clés sur la camion et on se réfugie et on aide les autres te avertis et extincteurs

Les passages à niveau :

Les passages à niveau sont souvent pris à la légère par les conducteurs. Cependant ils constituent un grand nombre d’accidents à cause de mauvaises interprétations.  

Différents types :

Parmis les types de passages à niveau on retrouve, les sans barrière mais rares qui sont les plus dangereux. Ensuite, ceux avec la barrière complète ou encore une demi barrière.

Données statistiques : 

Retenez qu’il existe plus de 18000 passages à niveau en France. Ensuite, en 2020 les derniers chiffres montrent plus de 80 accidents en lien avec les passages à niveau.

Précautions : 

Un poids lourd à grand gabarit devra prendre plus de précautions à cause de sa taille et de son poids, ne pas rouler trop vite vous ne pourrez pas vous arrêter à temps, ne pas rouler trop lentement non plus. Car il y a un risque d’être coincé sur le passage à niveau. Mais, si on se retrouve coincé on ne s’arrête pas, il faut casser les barrières et passer de l’autre côté. Les dernier point à prendre en compte avant de passer est de s’assurer que l’espace est suffisant pour franchir le passage à niveau 

 

 

Définition :

Les systèmes de sécurité et d’aide à la conduite se définissent par tous systèmes allégeants la tâche du conducteur et lui permettant de renforcer son attention sur la route et l’environnement ce qui a pour but de diminuer le risques de situations dangereuses 

  • Exemples et rôles :

Pour commencer, le rôle des aides à la conduite est de vous apporter un soutien supplémentaire lors de vos manœuvres. En effet, que ce soit u n dépassement, un stationnement ou encore un oubli de frein. 

 

Cela peut être des systèmes d’aides de sécurité tels que : 

 

  • ABS et ESP
  • Aide au freinage d’urgence
  • Limiteur de vitesse ou régulateur de vitesse 
  • Radar de recul ou radars avant 
  • GPS

 

 Il existe les détecteurs d’inattention. 

Par exemple :

  • Les alertes qui concernent le dépassement de ligne blanche sans clignotant ou encore en cas de déviation de trajectoire. 

 

Systèmes d’automatisation des tâches.

  • Un réglage et allumage automatique des feux et des essuis glace
  • Un régulateur de vitesse
  • L’aide aux démarrages en côte ou l’antipatinage

 

 Aussi, on retrouve les systèmes d’aides au stationnement , radar de détections de distance, caméra de recul, frein de stationnement électrique.

  • Dangers : 

 

Tout d’abord retenez qu’il ne faut pas se reposer intégralement sur ces aides. En effet, en cas de défaillance on risque de se laisser surprendre. De plus, le GPS doit toujours se programmer à l’arrêt pour ne pas détourner votre attention. 

Nous avons vu de nombreux conducteurs compter sur les radars avant et arrière et avoir une collision. Même lors d’un simple stationnement.

 

Call Now Button