01 84 80 82 38

La règlementation pour le jeune conducteur

Permis en poche, le jeune conducteur doit se soumettre à certaines règles obligatoires. Sans quoi il peut perdre son permis dès rapidement. 

 

 

Lorsque l’on vient d’obtenir son permis, le jeune conducteur est en période probatoire. Cela signifie qu’il n’a pas tous les points sur son permis mais aussi qu’il n’a pas les mêmes règles que les autres conducteurs en matière de vitesse.

 

Qu'est-ce que le permis jeune conducteur ?

 

Lorsque vous obtenez votre permis en France, vous êtes en période probatoire. En effet, ce permis probatoire signifie que vous avez votre permis de conduire mais que vous devez vous comporter de manière irréprochable. Sans quoi, vous risquez de le perdre. Aussi, il a été créé pour faire impact dans la tête des jeunes permis et leur faire comprendre que le permis de conduire n’est pas acquis à 100%, ils doivent faire leur preuve sur la route. Leur comportement responsable et respectueux de la réglementation les conduira vers un permis avec 12 points. Par contre le jeune conducteur peut faire une formation post permis afin de diminuer sa période probatoire. 

 

Quelle est la durée du permis jeune conducteur ?

 

Il faut savoir que la période probatoire pour l’obtention d’un permis de conduire peut varier. Il existe deux durées selon deux conditions bien distinctes. 

  • 3 ans pour toutes les personnes qui ont suivi une formation au permis de conduire de façon traditionnelle. 
  • 2 ans pour les jeunes ayant suivi une formation du permis de conduire en conduite accompagnée.

Bon à savoir : la formation permis de conduire en conduite supervisée ne vous fait pas bénéficier d’une durée probatoire plus courte. 

 

 

Les risques de ne pas mettre le « A » jeune conducteur 

Le permis probatoire en France comporte quelques règles spécifiques qui doivent être respectées.

 

  • Avoir le A jeune conducteur. Il est obligatoire de l’avoir sur votre véhicule, il doit être visible pour les autres usagers de la route. 
  • Le jeune conducteur doit respecter les limitations de vitesse sur autoroutes qui sont réduites pour lui. Par exemple, au lieu de 130 km/h il doit rouler à 110 km/h
  •  6 points au début du permis de conduire. Ensuite chaque année le jeune conducteur récupère 2 points pour arriver à 12. 
  • La limite d’alcool dans le sang. Elle est normalement autorisée jusqu’à 0,25 mg/l d’air expiré). Par contre, pour les permis probatoires, la limite d’alcool autorisée en conduisant est de 0,2 g/l g d’alcool par litre de sang (ou 0,10 mg/l d’air expiré).

 

Bien entendu les conducteurs sont aussi soumis aux autres règles de la sécurité routière. Elles s’appliquent à tous les utilisateurs de la route, que ce soit les voitures, les motards ou même les cyclistes. 

Quelles sont les conséquences de ne pas respecter les obligations jeune conducteur ?

 

Les conséquences d’une violation des règles du permis probatoire en France peuvent être assez graves. Tout d’abord, le conducteur peut perdre complètement son permis. En outre, il peut être condamné à une amende ou même à une peine de prison en fonction de la gravité de son acte. C’est pourquoi il est important de respecter les règles lorsqu’on conduit avec un permis probatoire en France.

De ce fait, il peut être sujet à devoir faire un stage de récupération de points pour éviter la perte de son permis. Donc, de risquer une annulation de permis pour solde de 0. Ce stage de récupération est obligatoire pour les permis probatoires dès lors que vous perdez 3 points. Vous recevez alors une obligation par courrier de vous soumettre à ce stage de sensibilisation dans un délai de 4 mois. Passé ce délai, votre permis de conduire peut vous être retiré.

 

Pour conclure, le jeune permis doit faire très attention à son comportement sur la route mais aussi au comportement des autres. ce serait dommage de perdre votre permis pour non respect de 4 règles qui sont simples. 

 

 

Call Now Button