Notions diverses

THEORIQUE

Cours de code moto 🏍

ETM

Ce module a une durée de 2 heures, il vise à :
Analyser plusieurs situations d’accidents afin d’en déterminer les causes et connaître les risques les plus courants sur la route en moto ou scooter.
S’informer sur les différents équipements à deux ou trois roues.
Avertir sur les dangers de l’alcool et des stupéfiants à deux roues.
Connaître des différentes catégories de motards.
Vous pouvez également passer le stage de code moto pour un code en accéléré.

assurance

Assurance

 

Il est important de comprendre l’importance d’être bien assuré !

On distingue deux catégories d’assurance. D’une part l’obligatoire et d’autre part la facultative. Voirs les informations sur l’examen du permis moto.

L’assurance obligatoire

En France, on est obligé de disposer d’un minimum de Responsabilité Civile (RC).

Appelée également Rance aux Tiers, la RC à moto permet d’indemniser les victimes de l’accident dont le motard est responsable. Elle ne dédommage pas des détériorations de la moto ni des contusions.

C’est la moins chère des assurance, mais elle n’est pas la meilleure pour répondre au mieu aux besoins du motard.

Les assurances facultatives

Plusieurs assurances facultatives sont à la disposition du motard. Il s’agit de :

➤ La garantie dommage au conducteur qui protège le motard pour tous les accidents qu’il soit ou non responsable.

➤ La garantie dommage pour les dégâts matériels qui protège les dégâts matériels de la moto en cas d’accident. On en compte deux.

La première est la garantie dommage et collision qui protège des dommages causés à la moto de l’assuré même s’il est responsable quand on a connaissance de l’identité de l’autre usager. Puis la seconde est la garantie dommage tous accidents qui protège les dommages causé à la moto de l’assuré, même s’il n’y pas eu d’impact.

➤ La garantie vol et incendie ou il est nécessaire de lire attentivement toutes les clauses du contrat.

➤ La garantie défense et recours qui assure une sécurité en cas de poursuite judiciaire. En général elle est souvent conseillée lorsque l’on souscrit à un contrat Sam d’assurance.

➤ La garantie prêt de la moto.

➤ La garantie d’équipement qui protège une partie de l’équipement abîmé suite à une collision.

Lorsque le conducteur effectue peu de trajet durant l’année, les assurances peuvent proposer des tarifs intéressants.

Résiliation du contrat

Suite à une collision, l’assureur peut ne pas vouloir indemniser le motard même s’il n’est pas en tord.

Il peut refuser si pendant l’accident vous étiez sous l’emprise de l’alcool et/ou de la drogue, si votre moto n’est pas adaptée à celle mentionnée sur votre permis de conduire ou si le véhicule ne correspond pas à votre âge. Si la validité de votre permis a expiré (en cas de suspension, de retrait, de perte de points et de visite chez un médecin) ou si votre moto a été modifiée, l’assureur peut refuser de vous indemniser. Il peut également ne pas accepter si une mauvaise déclaration a été faite lorsque vous avez souscrit à votre contrat d’assurance, si l’accident a été causé volontairement ou si vos règlements ne sont pas à jour.

Si vous ne disposez pas d’une assurance, vous prenez le risque d’avoir une amende ou d’être emprisonné car ne pas être assuré constitue une infraction pouvant être sanctionné par les forces de l’ordre.

Si il ne dispose pas d’assurance en cas de collisions,  il s’expose à devoir dédommager tous les dégâts causés par l’accident à savoir aux victimes, aux autres véhicules et à l’environnement.

alcool

Alcool & drogue, la recette explosive

 

Le taux d’accidents mortels causés par la consommation d’alcool est de 31%.

En effet, 1220 usagers soit 1122 hommes et 98 femmes ont perdu la vie sur les routes en raison d’un taux d’alcoolémie trop élevé. Pour la moto, cela représente 151 décès soit 1 accident sur 5 ayant entraîné la mort.

L’alcool en moto

L’alcoolémie correspond au taux d’alcool contenu dans le sang. En France, le taux à ne pas dépasser est de 0.50 g/l de sang soit 0.25 mg/l d’air pour les conducteurs expérimentés. Le taux d’alcool maximum arrive 1/2 heure après l’avoir absorbé si on est à jeun et une heure si on a mangé.

L’élimination n’est pas rapide. En effet une personne élimine environ 0.10 à 0.15 g/l de sang soit 0.05 à 0.07 mg/l d’air en 1 heure. Rien ne permet d’accélérer la diminution du taux d’alcool dans le sang.

Le cannabis

Après avoir pris une substance tel que le cannabis, le conducteur ne pourra plus percevoir ce qui l’entoure et il ne pourra plus être réactif en cas de danger. En effet son temps de réaction sera plus important.

Cela va affecter l’anticipation du motard qui n’aura plus une conduite responsable et sécurisée. Lorsque l’on consomme du cannabis, le risque d’être responsable d’un accident est multiplié par 1.8. Ce risque est multiplié par 14 lorsque l’utilisation d’alcool et de cannabis est faite en même temps.

Les médicaments

Prendre des médicaments nécessite un contrôle afin de déterminer leurs compatibilités avec la conduite (bien lire la notice ou le pictogramme présent sur la boîte du médicament).

Cependant, certains médicaments en vente libre (comme le sirop pour la toux) peuvent avoir des effets très néfastes pour le motard. Lorsqu’ils sont associés à l’alcool ces effets sont augmentés.

Quels sont les effets de l’alcool sur la conduite ?

 

L’alcool atteint le cerveau et le système nerveux après être passé dans le sang. Au démarrage, des sensations de chaleur suscitent des maux de tête, des vomissements, de la fatigue et le rythme cardiaque augmente.

👉 🥃 🍸 Les effets après avoir ingéré de l’alcool sont nombreux :

Baisse de l’attention
Allongement du temps de réaction
Somnolence
Réduction du champ visuel
Mauvaise évaluation des distances
Moins de sensibilité à la couleur rouge
Certains de ces effets se font ressentir après le premier verre (0,20g/L).

⚠️ À savoir : Seul le temps permet d’éliminer complètement l’alcool de l’organisme. Il faudra ainsi plus de 2h30 pour éliminer un seul verre d’alcool (Le corps élimine en moyenne 0,10 à 0,15g/litre en 1 heure).

Comment calculer le taux d’alcool dans le sang ?

 

Il y a deux manières d’exprimer l’alcoolémie (quantité d’alcool dans l’organisme) :

En gramme par litre de sang (g/l)
En milligramme par litre d’air expiré (mg/l)
Exemple :

0,50 g/L de sang = 0,25 mg/L d’air expiré

Si je suis conducteur en délai probatoire, le taux maximum autorisé par la loi est de 0,20g/l de sang ( 0,10 mg/L d’air expiré).
Si je ne suis plus conducteur en délai probatoire, le taux maximum est de 0,50g/l de sang.
Si j’atteins 0,80 g/L de sang, je commets un délit.

Les risques de dépasser le taux d’alcool en permis probatoire

 

Au-dessus du taux d’alcoolémie autorisé en permis probatoire, je risque un retrait de 6 points sur le permis de conduire, ainsi qu’une amende. Enfin, mon véhicule se verra immobilisé. Sauf si un conducteur sobre m’accompagnant peut conduire à ma place.

S’il s’agit d’un délit (égal ou supérieur à 0,80 g/L) :

Retrait 6 points
Amende
Immobilisation du véhicule
Annulation du permis (jusqu’à 3 ans)
Stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière à vos frais.
⚠️ À savoir que le dépistage est obligatoire, un refus de vérification est un délit puni de 2 ans de prison, d’un retrait du permis et de 4500 euros d’amende.

Call Now Button